In art terms, triptychs are painted and/or sculpted art works that are mainly composed of three laterally jointed panels.

These random analogue photographs shot during my journeys of discovery, exist individually. Inspired by the triptych technique, I spent long hours composing, ‘decomposing’, rebuilding…, those units with my silver gelatin photos.

Read More

It was in the evenings that my creative inspiration was strongest, more than likely intensified by the music I was listening to. During those musical nights, I started by choosing the central silver gelatin photos representing a portrait. And to find the balance of the future triptych, I looked through the shots taken during my travels for those that could ‘reverberate’ among each other and apply to the portrait. Once I defined my creative approach, I followed that thread in the composition of my photo triptychs. I integrated a creative play on the curves and lines of the composition between my silver gelatine photographs. I chose three major colours that ‘respond’ to each other in the association of images. While browsing through my slides, compositions originated which ultimately form a photographic triptych. The overall theme of those creations was given the name of « l’Entre D’Eux »…, a portrait between Two images.

L’Entre D’Eux

Il s’agit

 

Il s’agit de mouvements

Il s’agit de couleurs

Il s’agit de vie Il s’agit de douceur

Non non et non

Il s’agit de violence

Il s’agit de malheur

C’est l’Entre d’Eux

On est écartelés

On ne sait où regarder

À droite à gauche au milieu Et si l’on allait…

De gauche à droite, tranquillement

Puis de droite à gauche en se promenant

Ou du milieu vers la droite Ou vers la gauche…

On saurait le monde Le Monde de l’Entre d’Eux

Le monde du malheur le monde du bonheur

Le monde du regard implacable de l’enfant qui souffre et se referme

Comme ces nuages tout à côté qui nous enferment.

Ou bien cette douceur aérienne du vert

Qui nous entraîne vers le calme de l’âme.

C’est l’Entre d’Eux

Le monde des contraires

Qui s’affrontent.

Ou se complètent.

Dans la matière toujours présente

Dans la réalité ou le mystère

Comme le front en feu de ce petit garçon noir

À côté de la terre en feu

Ou l’apparition de cette femme tel un rêve dans les structures d’acier

Comme la matière des rideaux et celle des cheveux

D’une femme ou d’un homme ou bien des deux.

C’est le noir et blanc, tout en douceur

Ou l’explosion de la couleur

Mais comment savoir

Pourquoi savoir

D’ailleurs je me tais

Pour vous laisser errer

Gagner par l’émotion

Ne pas vouloir tout comprendre toujours

Avec comme seul guide Votre émotion.

Corinne Thimen

The other collections :

Fototriptycs

Telaranas

Sol y Plata

Soledad

Flaques de lumières

MUR(mur)s

Contact us